Les créateurs d’entreprise tiennent leur salon en ce moment à Paris. De plus en plus de français sont désireux de tenter l’aventure de l’entreprenariat. Il est nécessaire de bien s’équiper avant de commencer. Un ordinateur, un logiciel de récupération des données et un smartphone sont à posséder impérativement. De même qu’une présence en ligne et un régime fiscal spécifique.

Un ordinateur portable

L’achat obligatoire. A l’heure de la dématérialisation et du cloud, un ordinateur fait parti du rare dont on ne peut pas encore se passer. Editions de factures, comptabilité, tâches journalières : il est utilisé au quotidien.

La marque ou le système d’exploitation n’ont pas d’importance. C’est l’activité qui définit vers quel modèle se tourner : un graphiste n’a pas les mêmes besoins qu’un traducteur ou un gérant de restaurant.

Un logiciel de récupération des données

Un inévitable souvent négligé. Le cauchemar de tout professionnel à son compte est le crash de son disque dur et la perte de toutes ses informations. Même une sauvegarde externe ou dans le cloud ne permet pas de récupérer les dossiers qui étaient en cours de traitement. Acquérir un logiciel de récupération de disque dur gratuit offre la possibilité de parer à toute perte de données. Un avantage précieux pour une entreprise.

Un smartphone

Un allié primordial pour pouvoir travailler et être joint partout. La mobilité est au cœur de tous les métiers et les téléphones portables sont devenus des assistants virtuels. Impossible donc de s’en passer.

Que ce soit pour envoyer des mails dans le train, optimiser l’organisation des tâches du jour ou créer un fichier client, un smartphone dispose toujours d’une application pour simplifier la vie des entrepreneurs.

Une présence sur le web

A l’ère du tout connecté, il est vital pour une entreprise d’être présent en ligne. Un client doit pouvoir une marque quand il surfe internet. Avoir un site vitrine ou marchand est un impératif.

Les réseaux sociaux servent à développer et surveiller la bonne réputation d’une société. Confier cette mission en externe à un community manager freelance est la garantie de tirer le meilleur de Facebook ou Instagram.

Un régime fiscal

L’entreprenariat ne peut se faire sans choisir un statut juridique adapté. Les plus fréquents sont les suivants :

  • Entreprise individuelle (EI)
  • Société à responsabilité limitée (SARL)
  • Société anonyme (SA)

Les chambres de commerce et d’industrie sont d’une grande aide pour effectuer toutes les démarches administratives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *