Création de centres de formation

Presque tout le monde le sait désormais, l’une des raisons qui expliquent (en partie seulement) l’inflation constante du chômage, c’est aussi l’inadéquation entre les besoins des entreprises et les compétences des demandeurs d’emploi. Certains secteurs d’activité ne parviennent pas à recruter de salariés compétents et de plus en plus d’entreprises privées ouvrent leurs propres centres de formation pour pallier le problème.

Créer des salariés avec un profil idéal

Si certaines grandes entreprises de tous les secteurs se sont lancées dans la formation et ont investi des millions dans des centres de formation tous neufs, ce n’est pas pour donner un coup de main bienveillant à l’État en l’aidant à résorber le chômage. Pour ces grands groupes, c’est l’occasion de fabriquer rapidement et très tôt des salariés idéalement formés.

Évidemment, l’élève pourra aller se faire embaucher ailleurs à la fin de la formation, mais tout son apprentissage aura été calibré pour répondre aux besoins de l’entreprise qui finance le centre de formation. Les locaux seront parfaitement adaptés à l’image de l’entreprise, du paillasson personnalisé jusqu’aux équipements, mais pas seulement. Les cours et les professeurs également axeront l’enseignement sur les besoins de l’entreprise.

Une certification professionnelle reconnue

Ce nouveau type de centres de formation permettra donc aux entreprises de créer des salariés idéaux et d’adapter sa pédagogie aux nouvelles problématiques qu’elle voudrait régler dans les années à venir, mais ils seront également bien pratiques pour les étudiants. D’abord, parce que la plupart proposeront des enseignements reconnus par l’État.

Ensuite, ce genre de centre permet également aux étudiants de profiter d’une voie toute tracée avec de fortes opportunités d’embauche à la clé. Pour les plus assidus d’entre eux, leurs résultats aux examens suffiront à former un CV convaincant et leur permettront d’obtenir un emploi dès la fin de leur formation.

Une méthode de formation qui interroge

Malgré tout, cette méthode de formation pose certaines questions et ne manque pas de détracteurs. D’abord, il y a évidemment ceux qui s’inquiètent de voir des acteurs privés occuper l’espace que la formation publique n’arrive plus à remplir depuis quelques années. Les formations en deviennent alors payantes et moins justes.

Enfin, une telle façon de fonctionner pose certaines questions sur la pertinence des formations et sur leur utilité dans le monde du travail. Être formé par une entreprise permet de répondre à ses besoins très précis, mais il n’est pas certain que la formation soit reconnue par une autre entreprise ou même dix ans après que l’élève l’a terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *