Technicien de maintenance des machines à sous : en quoi ça consiste ?

Avec l’essor de la technologie, les amoureux des jeux d’argent accordent de plus en plus d’intérêt aux jeux de casino. Parmi ceux-ci figurent les machines à sous qui, depuis plus d’un siècle, continuent de faire la fierté de plusieurs joueurs. Même si ce jeu est très plébiscité par le grand public, il est tout de même important d’appréhender son fonctionnement. Comment ces machines à sous déterminent les gains ? Qu’est-ce qui contrôle les mécanismes de génération de gains ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le fonctionnement des machines à sous.

Les différentes machines à sous pour les techniciens

Une machine à sous est un appareil mécanique ou électronique de jeux d’argent ou de hasard. Encore connue sous la désignation de fente machine ou machine à poker, elle ne requiert pas une stratégie ou habileté particulière. Les résultats sont simples et aléatoires. Le joueur peut donc gagner sa partie de mise ou en perdre.

Les machines à sous existent en différentes versions, mais il faut admettre que les modèles actuels sont le fruit d’une évolution durant plusieurs époques. Ainsi, de son fondement jusqu’aux jours actuels, l’on peut retrouver :

  • les machines à pièces ;
  • la roulette automatique ;
  • les machines à sous mécaniques ;
  • les machines à sous électroniques.

À côté de ces modèles de machines à sous qui ont connu une évolution à travers le temps, l’on peut également noter les machines à rouleaux classiques, les machines à rouleaux vidéos et le vidéo poker.

Quel que soit le modèle, une machine à sous se compose généralement de différents éléments indispensables. Il s’agit d’un moteur aléatoire de jeu, d’une entrée d’argent (accepteur de billets, entrée de pièces, lecteur de carte graphique etc.), d’une sortie d’argent et d’un système d’affichage (écrans ou rouleaux).

Machines à sous : pourquoi faire la maintenance ?

Il existe essentiellement deux grandes catégories de machines à sous (mécaniques et électroniques) qui ont des traits communs, mais fonctionnent différemment sur certains points. Néanmoins, le facteur qui détermine le gain du joueur est presque identique au niveau de ces modèles. Pour chacune de ces versions, le joueur est appelé à appuyer sur un bouton ou à tirer un levier. Cette démarche relance l’appareil qui fait tourner les rouleaux. A la fin de ce processus, les 3 roues (parfois 5) se stabilisent sur un motif. Ce dernier se compose de symboles alignés dont l’uniformité détermine le gain ou la perte.

Dans les machines à sous, il y a plusieurs symboles qui sont employés dont les étoiles, les barres et les combinaisons de cartes. L’on retrouve également des chiffres (plus particulièrement le 7) et de divers fruits tels que les prunes, cerises, oranges, pastèques, citrons. Il peut aussi s’agir des mots comme ‘’jackpot’’ ou ‘’bar’’.

Quant aux mécanismes des machines à sous mécaniques, il faut comprendre qu’elles sont composées de crans, des leviers et des ressorts, le tout axé autour d’un arbre central. Les rouleaux sont placés sur cet arbre qui est directement connecté au levier. Ce même arbre se compose d’un frein qui arrête la course et d’un capteur destiné à identifier la combinaison finale et à débloquer les gains, si possible. Sur la paroi inférieure d’un arbre central, se retrouve un second arbre qui rassemble le poussoir et les stoppeurs de chaque roue. C’est ce mécanisme qui permet de faire durer davantage la course et par ricochet le suspense.

À l’opposé du modèle précédent, les machines à sous modernes, c’est-à-dire celles électroniques, elles fonctionnent avec de l’électricité. Les roues sont actionnées au moyen d’un moteur et ralenties grâce à un stoppeur. Tout ce protocole reste possible grâce à des solénoïdes sur lesquels se repose ce mécanisme.

Hormis ce mode de fonctionnement des machines à sous modernes, le reste du processus est identique à celui d’une machine à sous mécanique. Le résultat final est automatique et soumis à un hasard.

Technicien de maintenance : le contrôle informatique des machines à sous

Les machines à sous, en l’occurrence les nouveaux modèles, se reposent essentiellement sur des technologies numériques. En termes clairs, ces appareils fonctionnent sous le contrôle d’un ordinateur. Ce dernier examine les moteurs électriques responsables du mouvement des rouleaux et contribue à leur arrêt à un moment donné. Grâce à la présence d’un random number generator (RNG) encore appelé générateur de nombre aléatoire, la probabilité qu’un participant tombe sur le jackpot reste identique à chaque fois.

Il faudrait admettre qu’à l’ère du numérique, la fiabilité des résultats des machines à sous s’est accrue, surtout grâce aux contrôles réguliers qu’effectuent les institutions ministérielles. Les agents du ministère d’intérieur recueillent et analysent le bien fondé des données des compteurs (les entrées, les sorties, les recettes, le taux de redistribution etc.). Cette approche permet aux joueurs de bénéficier d’une égalité de chance de gagner et d’être aussi à l’abri des arnaques des propriétaires de machines à sous.

À côté des machines à sous physiques, il y a également les casinos en ligne qui proposent des versions virtuelles très pratiques et adaptées aux réalités contemporaines. Ces machines à sous virtuelles fonctionnent quasiment de la même manière que celles physiques. Ces appareils en ligne sont aussi sous l’égide des autorités compétentes. Il vous revient à cet effet de cibler prioritairement les casinos réglementés afin d’éviter des désagréments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires

Gestion de projets : pourquoi faire une formation Prince2 ?

Le nombre de formations et le profil des stagiaires évoluent, en témoigne le bilan publié sur le site Mon compte formation en septembre 2022....

Comment faire pour se lancer dans l’apiculture ?

Faire votre place dans l’apiculture n’est pas difficile, il vous suffit de connaître un certain nombre d’astuces qui feront de vous un bon apiculteur....

Plombier en 2022 : un métier en crise ?

Trouver un plombier à Paris, que ce soit pour une urgence, de l'entretien, des réparations éventuelles ou de la pose, peut s'avérer compliqué. Certaines...

Derniers articles

Etiquettes