Homme et femme avec un appareil photo et une tablette

Avec des smartphones qui se composent d’objectifs de plus en plus performants, n’importe qui peut prendre des photos convenables. Ainsi, on peut se poser la question suivante : quel avenir pour les métiers de la photographie quand les particuliers sont bien équipés ? Pourtant, cette question a un goût de déjà vu. En effet, dès la mise en vente des premiers appareils Kodak, les photographes ont eut l’impression de se faire « voler leur art ».

L’évolution des technologies

C’est en 1888 que George Eastman a révolutionné le monde de la photographie en inventant le premier appareil photo portable. N’importe qui pouvait alors prendre ds photos et les photographes professionnels, qui avait fait des études pour pratiquer, se sentaient horripilés par le fait que les particuliers puissent s’approprier leur art.

En 1913, Oskar Barnack a souhaité rendre la photographie encore plus accessible et élargir le public. Il devient donc possible de prendre des photos sans gros investissements et l’idée de base est de se détacher des photos formelles. Le but est de pouvoir photographier les moments courants de la vie. Cet avancement n’a fait qu’intensifier les débats au sujet de la photographie professionnelle qui est à la base un art.

95 ans plus tard, l’invention des smartphones relance à nouveau ce sujet épineux, d’autant plus qu’il s’agit de technologies très avancées et que les photographes sont moins sollicités.

La photographie est un art qui s’apprend

Même si on peut tous prendre des photos convenables avec un smartphone ou un appareil Reflex, il faut faire la part des choses. En effet, les photographes professionnels sont formés dans le but d’apprendre à manipuler les appareils, de cadrer une photo, de faire des portraits ou encore de photographier des objets. Puis, les formations se basent également sur l’utilisation de logiciels de retouche comme Photoshop. Les études sont moins longues et avec Internet, il est tout à fait possible de faire une formation photo en ligne.

Devenir photographe : quelles voies emprunter ?

Tout le monde peut se prétendre photographe, même sans formation ni diplôme. Toutefois, il est préférable de se former pour réaliser des clichés de qualité et trouver des clients. Les possibilités sont vastes : formations en ligne, CAP photographie, BTS photographie, écoles supérieures publiques, école des Beaux-Arts, etc. Un photographe peut diversifier ses champs d’activité et devenir photographe de presse, photographe d’art, prestataire pour les entreprises ou même technicien de laboratoire pour retoucher les photos.

Pour conclure, on peut dire que sur le plan personnel, la photographie a été bouleversée et le réalisme de la vie quotidienne prime sur la technicité. En revanche, au niveau professionnel, les photographes ont toujours leur place dans la presse, l’art et les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *