Les meilleures aides financières pour les entrepreneurs débutants

Pour lancer sa start-up ou créer son entreprise, le parcours des entrepreneurs débutants est souvent semé d’embûches. Parmi elles, trouver les financements nécessaires pour mener à bien leur projet. Heureusement, il existe en France de nombreuses aides financières pour soutenir les nouveaux entrepreneurs et les accompagner dans leur aventure entrepreneuriale. Zoom sur les principales solutions disponibles.

Microcrédit : un coup de pouce pour les jeunes entrepreneurs

Le microcrédit est une solution idéale pour les entrepreneurs en situation d’inclusion qui souhaitent obtenir un prêt pour démarrer doucement leur activité. Accordé par des associations spécialisées, comme l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique), ce type de crédit offre aux porteurs de projets la possibilité d’emprunter jusqu’à 10 000€ sans apporter de garantie personnelle.

Microcrédit professionnel vs microcrédit personnel

Il faut toutefois noter que le microcrédit se décline en deux formes : le microcrédit professionnel et le microcrédit personnel. Le premier concerne directement le financement du projet entrepreneurial tandis que le second permet d’aider le créateur d’entreprise à surmonter des difficultés d’ordre privées (comme un besoin de trésorerie pour payer le loyer ou les charges liées au logement).

Prime d’état : une aide aux auto-entrepreneurs

Les auto-entrepreneurs, également appelés micro-entrepreneurs, peuvent bénéficier d’une prime d’état, sous certaines conditions. Cette prime, versée chaque année en fonction du chiffre d’affaires réalisé et de l’impôt sur le revenu du ménage au titre de l’année précédente, permet de soutenir les entrepreneurs ayant adopté ce statut juridique particulièrement adapté à la création d’une petite entreprise.

Conditions d’accès à la prime d’état

  • Exercer son activité en tant qu’auto-entrepreneur depuis moins de trois ans ;
  • Avoir réalisé un chiffre d’affaires minimum l’année précédant la demande ;
  • Ne pas être bénéficiaire de prestations sociales (RSA, ASS, etc.).

Dispositif NACRE : un accompagnement pour les jeunes créateurs d’entreprise

Le dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) est spécialement conçu pour aider les jeunes entrepreneurs. Il s’adresse aux personnes âgées de 18 à 25 ans, aux chômeurs de longue durée, aux titulaires des minima sociaux ou encore aux travailleurs handicapés. Le NACRE offre, entre autres, un prêt pour financer les investissements nécessaires à la création ou la reprise d’activité pouvant aller jusqu’à 10 000€.

Un accompagnement personnalisé et un suivi financier

Mais le NACRE ne se limite pas à la seule dimension financière. Ce dispositif propose également un accompagnement personnalisé afin de guider l’entrepreneur dans ses démarches, depuis la définition du modèle économique jusqu’à la mise sur pied d’une stratégie commerciale viable et adaptée.

Subventions, prêts d’honneur et garanties : diverses solutions pour développer son entreprise

D’autres aides financières peuvent venir soutenir les entrepreneurs débutants :

  • Les subventions locales ou régionales : elles sont attribuées par les collectivités territoriales et visent généralement à promouvoir certains secteurs d’activité ou des zones géographiques en développement. Les montants accordés varient considérablement selon les critères spécifiques retenus ;
  • Les prêts d’honneur : ils constituent une solution complémentaire au microcrédit et reposent sur un principe similaire : ouverts à tous, sans exigence de garantie personnelle, ces prêts permettent aux créateurs ou repreneurs d’entreprise d’accéder à des financements complémentaires pour renforcer leur fonds propres ;
  • Les garanties bancaires : elles s’adressent aux porteurs de projet qui ont réussi à obtenir un financement auprès d’un établissement bancaire, mais doivent fournir une garantie pour sécuriser leur prêt. La BPI (Banque Publique d’Investissement) est l’un des principaux acteurs sur ce marché.

En résumé, les entrepreneurs débutants disposent en France d’une large palette d’outils pour faciliter le financement de leur projet. Microcrédit, prime d’état, dispositif NACRE, subventions, prêts d’honneur et garanties sont autant de solutions à étudier en fonction des besoins spécifiques et du profil du porteur de projet. Il est ainsi primordial de se renseigner et de se rapprocher des associations, organismes publics ou encore des banques pour connaître les aides disponibles et les conditions d’éligibilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires

Derniers articles

A lire aussi

Etiquettes